Qui suis-je ?

F-L-nouvelle-conscience

Un rêve d’enfant…

Dans l’expression d’enfant que j’étais, il y avait un regard qui cherchait déjà le « Merveilleux » et la Beauté en tout.

La Joie intense qui sortait du dedans, de vivre, de partir à l’aventure et de découvrir le monde, accompagné d’un amour qui disait sans cesse, «  Je T’aime  »,  à tout ce qu’il voyait, entendait et faisait, étaient si spontanés qu’il me semblait évident que cela serait toujours, toujours, toujours…

Oui, Toujours… C’était comme le mot d’une fin sans fin !

Une Vie Libre, d’un Bonheur Infini, d’un Amour Absolu et Concret, cela ne pouvait être qu’Eternel ! Et en plus de cela, comme un moteur intérieur constant, rayonnait une recherche du progrès, du toujours mieux, de l’espoir et même de la certitude, du « tout est possible », du dépassement de toutes les limites, d’un Infini à vivre.

C’est avec cet état là que je vivais mon enfance à l’école primaire, croyant que tous les autres voyaient et rêvaient de la même chose… Et c’était toujours avec la recherche de la Vérité et l’essai de son expression.

C’était : pas de tricherie, pas de fausseté, pas de mensonge.

J’avais déjà l’impression qu’avec cette Joie si formidable et cet Amour si intense, toute difficulté pouvait être surmontée. Il y avait comme une sensation que ces états-là étaient invincibles. Du coup, plus les difficultés étaient grandes, à l’école ou en sport, plus cela m’apportait la joie et la force d’affronter l’épreuve, en aimant l’épreuve !

Et il y avait aussi un amour et une joie spéciale avec la Nature, qui symbolisait pour moi, la Vie, ainsi qu’une relation très forte avec la Lumière, le Soleil…

C’était « Je T’aime, encore et encore, et pour toujours ».
C’était aussi « On ne se quittera pas ».

Vivre Cela, pour l’Eternité, c’était mon rêve d’enfant. 

Et cela me semblait si évident, si normal !
La Vie, ça ne peut être que ça !
Sinon, ce n’était pas la Vie, c’était quelque chose de tordue, de déformée…

 

Le monde comme il est…

Mais en grandissant, en devenant adolescent, je m’aperçus que le monde n’était pas comme je le croyais : tant de souffrances, tant de malheurs, tant de mensonges, si peu d’amour vrai…

Et je me rendis compte, qu’en moi, il y avait aussi ces états. Il y avait une partie noire derrière (ou plutôt devant) la Joie et l’Amour… Alors dès 14 ans, je me suis mis à prendre une feuille et à m’analyser, le bien et le mal, et chercher la solution. Le mental commençait sa recherche, seul…

La vie de famille était bien difficile et même si l’amour de ma mère était là, j’étais souvent incompris. Je n’exprimais plus mon rêve, je voyais bien que personne ne voulait ou n’osait croire que c’était possible !

Mais dedans, la poussé continuait.

Dans tous les domaines, et la Vie m’a fait toucher beaucoup de domaines, c’était à fond, au maximum des capacités, la recherche de la perfection, du toujours mieux, de l’impossible à rendre possible, et tout cela comme un jeu !

L’esprit d’enfant était encore là, malgré les négations de l’entourage et du monde… Mais, cette négativité, et les habitudes de réactions qu’elle déclenchait, commençait à mettre des failles dans le moteur intérieur, et comme des graines, elles préparaient des difficiles épreuves futures…

Les études, maths, physique, le corps (une grande passion ), la géographie (une autre grande passion pour la Terre), l’histoire, l’astronomie, la météorologie, la nivologie, la musique, la danse, le yoga et bien d’autres domaines, couplées avec du sport à haut niveau, natation, et surtout cyclisme (sans dopage évidemment !) faisaient mon quotidien, toujours avec cette passion intérieure, mais non sans difficultés…

Atteindre et rester tout en haut de l’échelle, dans des milieux contraires, ce n’était pas toujours évident.

L’appel de la Nature, dans les grands espaces des montagnes, avait jailli un beau jour de mes 18 ans… Alors, ce fut une communion si merveilleuse, des milliers de fois, jour et nuit, dans toutes les Alpes, seul ou avec des amis ou la famille…

Je me mariais. Il y avait ce besoin de partager cet amour, cette joie, ce rêve et de le vivre à deux, ou trois, ou plus, avec tout le monde finalement !

Je devenais professeur de math et j’essayais au fil des années de faire autrement. Sortir des habitudes, sentir moi-même l’action, la façon de faire, qui permettrait de faire progresser l’enfant, mais sur tous les plans !

L'appel et la réponse...

Mon père, vint à quitter sa vie.

Immédiatement, en moi, il y eut un appel, une question, tourné vers le haut :

C’est quoi la mort ?
Et la Vie, la Vraie !?
Sublime, sans ces malheurs… ?
Et mon rêve d’enfant ? Un doute arrivait, cruel…
Comment réaliser ce rêve ?
Pour moi, en moi, dans ce corps, dans cette vie,
Mais aussi pour tous, pour la Terre.

Alors, quelques temps après, vint la réponse.

Un cri tourné vers le ciel, vers l’Infini, avec toute la sincérité possible, pour ce rêve d’une Vie Eternelle dans le Bonheur, l’Amour Absolu, Libre comme le vent, sur tous les plans de l’être, cela ne pouvait pas rester sans réponse !

Un jour de Grâce, mon regard croisa sur un livre, le regard de Sri Aurobindo, et immédiatement, ce fut une exclamation de joie et un feu dans le cœur : « Lui, Il sait  et Il m’emmènera au bout de mon rêve ».

En lisant ses écrits, je trouvais avec stupéfaction et joie qu’Il répondait exactement à mon rêve de toujours : c’était possible !

Avec Mère, « sa compagne », Ils avaient ouvert le chemin, trouvé la solution, rendu possible les plus beaux rêves d’enfants, de nos âmes et de nos cœurs, dans nos corps.

Un chemin nouveau, pour une Vie Nouvelle, avec une Nouvelle Conscience  et un corps transformé…

Il suffisait de suivre !

Les premiers pas

Evidemment, je me suis lancé à fond ! Mais, pour cela, mon ancienne façon de faire et d’être, devait évoluer, changer, en développant sa partie positive et en se modérant…

Ils m’ont pris dans leurs bras, tout de suite, et même avant, en fait ! Ils m’attendaient…

Depuis, Ils ne cessent de me guider vers ce rêve, rattrapant mes erreurs, transformant tout, au fil du temps, selon mon lâcher prise et ma réceptivité…

C’est le chemin de Confiance Absolue que l’on apprend, pas par pas…

Alors, au 1er voyage à Pondicherry, comme un enfant ( encore ! ), plein de joie et d’offrande, les mains ouvertes, donnant tout, et appelant pour ce rêve, un phénomène formidable se déclencha : une immense Lumière et une Force dense et concrète, entrèrent par le haut. Immédiatement, j’ai su et senti que c’était la Force et la Lumière du  Nouveau Monde, qu’Ils avaient rendu concret sur Terre, qu’Ils ont appelé « Supramental ».

Le retour en France fut exceptionnel, avec l’ouverture de la porte de l’âme, doublé de cette Présence Nouvelle, ce qui donna pendant près de 4 jours, un état intérieur et vivant, jour et nuit, inimaginable.

Puis, se retirant en arrière, la Nouvelle Conscience commença son travail intérieur, guidé par Eux.

Après un remplissage de Lumière jaune dorée, très intense pendant près d’un an, le nettoyage des mémoires du passé, de plus en plus profonde, des centaines, se déclencha et pris un rythme très rapide presque sans pause pendant environ 15 ans.

« Quelque chose d’autre »…

En même temps, « quelque chose » de nouveau, de sublimement merveilleux, pris progressivement naissance à l’intérieur, alimentée par cette descente d’en haut, répétée des centaines ou des milliers de fois : Quelque chose de Divin, mais Concret, physiquement concret, dedans, dense, chaud…Une Vie Nouvelle avec une Nouvelle Conscience, immense, si lumineuse, si belle, si joyeuse et si paisible…

Oui « Autre Chose », comme disait Satprem, le confident de Mère.

C’était « Autre Chose »… Mais quelque chose de sacré, si doux, si concret…

Oui, c’était ça, mon rêve, vivre ça, devenir ça, s’offrir à ça, la Merveille des merveilles, vivante et physique…

Pourtant, ce n’était pas si facile, et des rencontres successives me permirent d’être aidé régulièrement. Il fallait laisser couler le processus dans le corps… toujours plus profondément, dans un inconnu étonnant…

Les voyages à Pondicherry et à Auroville se suivirent, permettant des descentes toujours plus profondes.

Je sentais et tout m’indiquait qu’une Vie Nouvelle se créait à l’intérieur…

Elle m’emmena dans les Nilgiris aux pieds de chez Satprem, comme une confirmation et un nouvel élan pour aller encore plus loin…

Lui aussi, me pris dans ses bras et m’indiqua la direction à suivre…

Des expériences formidables se déclenchèrent au fil des années, assez courantes, toujours plus fortes et qu’elles soient intérieures vers l’Etre Psychique (l’âme), ou dans les plans supérieurs, en haut, ou autres, toujours elles étaient doublées, ou poussées, ou soutenues, ou remplies, par cette Nouvelle Présence, Dense, compact, qui pris la forme de lave dans le corps…

L’Amour Divin, lui aussi, fit son apparition, en plusieurs étapes, toujours plus fortes, jusqu’à ce qu’Il soit rempli Lui aussi de cette Densité, caressant toutes les cellules du corps, comme quelque chose qui « roulait » dedans, au-delà de toute imagination.

La descente dans le corps avec cette Conscience, provoqua un élargissement, qui lui donna des ressentis d’une précision étonnante sur tout. Il n’y avait plus de distance, et plus qu’Un corps…

Les cellules devenaient conscientes.

Et pourtant quelque chose restait non transformé, une surface voilait et gênait le processus…

Un 1er virage surprenant…

Il se passa alors plusieurs événements que je ne compris pas pendant des mois.

Certes, je comprenais que j’arrivais à un point où il n’était plus possible d’aller plus loin dans les circonstances de vie que j’avais. Et la situation physique se dégrada au point de ne plus savoir ce qu’il fallait faire et toute la Merveille se retirait en arrière…

Mais faire quoi ?

Alors, un beau matin, « au bout du rouleau », comme on dit, l’information vint : il fallait que nous nous séparions ! Il n’y avait pas d’autres solutions !

Nous avions à trois, avec notre fille, fait plusieurs voyages à Pondicherry et à Auroville, partagés de beaux moments ensemble, un morceau de chemin même, mais la Volonté Divine était là : Séparation…en bon accord.

Je fus plongé subitement dans une solitude immense, et dans les racines les plus profondes du subconscient, ayant tout perdu : femme, enfant, maison, famille, amis, et beaucoup d’autres choses…

Je devais affronter ce qui n’avait pas été transformé : les peurs et les chagrins les plus profonds, la solitude totale ou presque… Une vie qui s’écroulait.

Dès la première minute de mon déménagement, j’ai pris une photo de Sri Aurobindo, et je lui ai dit  » C’est pour Toi « . La réponse fut immédiate : Le Feu de l’âme dans le coeur se mis à brûler et à me soutenir.

La Présence Divine Concrète, Dense et sa coulée, resta encore là pendant quelques temps, s’intensifiant même, avec des expériences encore plus fortes, comme pour me rassurer et me faire comprendre beaucoup de choses…Elle préparait l’avenir…Un autre destin m’attendait, une autre Vie dans celle-là…

Puis, Elle se retira en arrière, me laissant seul avec mon feu dans le cœur et Mère et Sri Aurobindo. Ce Feu, mon vrai Moi, soutenait tout l’être pour éviter qu’il ne craque totalement. Un appel presque constant au Divin, à Sa Grâce… si intense et si poignant …

Des années passèrent d’un combat très difficile, pour survivre, mais surtout pour refaire le contact avec Sa Présence, dans Son essence, et qu’Il transforme tout cela, avec de l’aide bien sûr, et l’application des méthodes spirituelles classiques.

Mais, le changement était lancé, il n’y avait pas eu d’erreur…

C’était le chemin !

Le 2ème virage :
Retour à la Vie et partager cette Présence…

Alors, après des rencontres qui m’ont beaucoup aidé, un nouveau voyage à Pondicherry, déclencha progressivement l’amélioration et la sortie des eaux noires, et lança la direction à suivre…

Au retour, il devenait évident, intérieurement, que je devais partager mon expérience, mes découvertes, et le vivre concrètement, dans mon corps…

Ne plus garder cela pour moi-même, ou pour mes proches seulement, comme auparavant, mais l’offrir à tous ceux qui s’y intéressent, tous ceux qui ont un grand rêve, un espoir, une recherche de la Vérité de ce que nous sommes et d’une Vie Nouvelle, plus belle… pour Toujours !

Ainsi, avec l’accord de la directrice de mon établissement, j’ai commencé par lancer une 1ère formation sur la connaissance de soi, pour les parents, enseignants, et élèves…

L’histoire à fait « boule de neige », et s’est étendue, suite au contentement des participants.

Je fais le vœu dans nos futures rencontres, d’exprimer et de faire au plus vrai et au plus juste,

depuis Cette Présence Intérieure, et depuis Lui et Elle,

afin de partager ces belles découvertes de Soi, les différentes parties de notre être, la Vie Nouvelle et Sa Nouvelle Conscience,

Ces formations participent, comme d’autres le font déjà,

à l’élaboration d’un Monde Nouveau, d’une Terre Nouvelle, et d’une Vie Divine. 

Au plaisir de vous rencontrer, de partager, et d’échanger sur tout ce qui va de l’avant vers cette Merveille… 

Avec Gratitude à Elle…et Lui…

Franck Locatelli

nouvelleconsciencevienouvelle@gmail.com