Catégories
Connaissance de soi

La connaissance de soi : à quoi ça sert !?

Connaître les différentes parties de notre être et connaître notre propre Réalité intérieure, c’est nous permettre de vivre dans un épanouissement grandissant et le partager avec notre entourage.

Cette connaissance se base sur la Conscience, notre Conscience. Car nous sommes avant tout une Conscience, lumineuse, qui sait, qui aime, qui rayonne la joie. Mais c’est aussi une Conscience qui sent, qui voit ce qu’il faut faire, l’action juste et qui connait le besoin de notre être entier. Elle exprime notre Vérité intérieure, tournée vers la Grande Vérité Universelle. C’est aussi notre pouvoir, notre force intérieure et en fait le seul outil véritable que nous avons…

Cette Conscience, notre vrai Moi, est la chose principale à connaître, car avec Elle, par Elle, tout peut changer, tout est possible. Elle est éternelle et intouchable par les événements extérieurs. C’est la Pureté de notre être, libre.

Mais pour s’identifier à Elle, pour la retrouver, la reconnaître, il nous faut du temps d’introspection, d’intériorisation. Et cependant, cette intériorisation peut  (et même est nécessaire) se faire dans la vie, dans l’action, dans les relations avec nos proches, notre travail, la nature…

En fait, elle va utiliser l’intuition et notre mental, par le biais des pensées, et des sensations. Et là, nous touchons, et allons découvrir la deuxième partie de notre être. L’être de surface, ou extérieur, notre ego, avec ses trois principaux plans : mental, vital ( émotionnel et énergétique ), physique ( le corps ). Cette connaissance que l’on pourrait dire secondaire, est pourtant fondamentale, car ce sont les outils de la Conscience, pour vivre sur Terre. Nous avons une responsabilité donc, de prendre soin de cette partie superficielle, de contact. Il est nécessaire de la connaître à fond, de la maîtriser puis de la laisser se transformer sous l’effet de la Conscience intérieure ou supérieure, au-dessus.

Cette transformation va consister, dans un premier temps, à purifier notre être extérieur, mais aussi intérieur. Car devant la Conscience, se trouve un être intérieur, qui cherche le contact avec la Conscience. Cette connexion est gênée par les traumatismes du passé. Plus nous allons avancer dans ce cheminement, plus un épanouissement aura lieu, car tout le négatif et la souffrance que nous avons subit pendant tant d’années, fait place à un état lumineux, joyeux, calme et bien d’autres états de plus en plus formidables que nous cherchons et rêvons depuis toujours.

Evidemment, la vie devient toute différente. Car si nous regardons un petit peu comment vivent les êtres humains d’une façon presque générale, par habitude et par une éducation très incomplète, niant cette connaissance de soi invisible par les appareils scientifiques, nous nous apercevons, que c’est une vie dans une ignorance immense, doutant de tout, ne sachant jamais vraiment ce qui est vrai ou faux, ce qui est bon ou mauvais, calculant tout, programmant tout, malgré le fait évident et répété que la Vie fait échouer la plupart des programmes par ses surprises. Cette petite vie humaine, car il est évident quand on vit en Conscience que cette façon de vivre est souffrance, doute, peur etc…, ne peut pas être le vrai avenir pour l’être humain. La future éducation sera basée sur la Conscience !

Notre société économique, morale, et juge de tout, veut nous faire croire que le mental et son intelligence, le raisonnement, les calculs sont la base de la vie. S’ils sont utiles pendant un certains temps, la Conscience, les surpasse largement. L’intelligence mentale est un sous produit de la Conscience. La Conscience est au-dessus et au-delà, et même plus profonde, plus large, plus lumineuse que le mental et les pensées, quelques soient notre niveau d’intelligence, même le plus haut, quelques soient notre niveau d’étude, bac + 4, 5, 6 ou plus, quelques soient notre casquette, notre rôle dans la société, notre fonction… Tout ça, c’est l’ego qui veut s’affirmer, exister pour lui.

Certes, c’est une nécessité dans notre développement, un palier, des étapes, mais ce n’est pas et ne peut pas être l’aboutissement d ‘une vie humaine personnelle ou collective. Nous voyons bien où cela mène le monde… On veut nous faire croire que l’économie, le pouvoir, la consommation, la science, les médias et les millions d’informations ( le plus souvent contradictoires ) sont les points de repères fondamentaux de la vie. 

Et pourtant, quand on se connaît suffisamment bien, notre vie retrouve sa liberté selon sa Vérité intérieure, et s’élargit. La connaissance de soi débouche sur la connaissance du monde, et de ce qui est invisible par les yeux et par les appareils scientifiques, avec une précision beaucoup plus grande et instantanée. Nous sentons, voyons, comprenons par les ressentis qui se sont développés au fil de la recherche. Nous savons alors s’il y a danger ou non d’aller à tel endroit, et même l’endroit précis du danger si nécessaire. Une confiance grandissante basée sur la Conscience apparaît alors. Le mental, les pensées, le raisonnement sont utilisés pour clarifier, pour poser des points de repères. Il est l’élément second ( que l’on peut dépasser totalement dans la Nouvelle Conscience, mais après bien des paliers…). Là, où la science ne sait pas, ou plus, notre Conscience sait ! Quelle liberté alors ! Quel bonheur aussi ! Quelle vie nouvelle cela nous procure. Et il n’y a pas de limite à ce développement, car c’est l’Infini qui nous touche, et le monde est Infini…

Alors, on commence vraiment à aimer, aimer l’amour, l’amour de tout, sans conditions, sans raisons…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *