Catégories
Connaissance de soi

Un sens à notre anniversaire ?

Quand on devient parent, notre anniversaire prend la plupart du temps très peu d’importance, et encore davantage quand on s’ouvre au chemin spirituel par l’effort que nous faisons à nous oublier, nous offrir… Et pourtant, c’est dans les deux cas une déformation de notre offrande de soi, ou une exagération. On repousse en arrière notre réalité, c’est à dire un être entier, composé de plusieurs parties. Il n’y a rien à rejeter, à renier, ni notre corps, ni notre partie vitale et ses émotions, ni le mental, et encore moins la Réalité, notre âme.

Alors, ce jour d’anniversaire prend tout son sens quand on sait que c’est un jour d’exception, un jour de réceptivité maximum à l’aide et à la grâce Divine, comme l’ont tant expliqué Mère, et Sri Aurobindo. Un jour de connexion de l’âme au Suprême, d’où une Présence particulièrement forte, limpide, lumineuse dans notre cœur, en fait derrière. Un jour de progrès remarquable si l’on sait s’offrir à la Présence au-dessus, en toute confiance et en laissant tout faire, tout venir, consciemment, bien sûr ! Un jour où on nous montre un aspect de la vraie vie, libre, spontanée, tranquille, lumineuse et qui sait simplement ….

Une douceur, une tendresse et même un amour dans notre cœur remarquables…

Une différence étonnante entre le jour précédent et le jour suivant…

Mais tout se prépare aussi avant, et déclenche un nouveau processus de progrès après, d’évolution. On sent ce jour là, l’invincibilité Divine de notre être, Sa certitude que tout est possible… Et chaque année, c’est de plus en plus fort, plus en plus profond, nous sommes de plus en plus réceptif, ce jour devient sacré, ou le redevient… La moindre offrande aussi simple soit elle, que l’on nous fait, nous touche profondément et ouvre une ou des portes, sur un plan ou plusieurs, même sur le plan vital-émotionnel, pas que vers l’âme, car quand nous sommes sur un chemin intégral de transformation pour une Vie Nouvelle et une Nouvelle Conscience, tout est pris en compte…

En réalité, c’est encore bien plus vaste que ce qui vient d’être dit, même les difficultés ce jour là, s’il y en a, sont un progrès…et il y a beaucoup d’autres aspects de conscience, y compris la nuit qui précède…

Alors, on peut vivre, et faire l’expérience chaque année, de ce vrai jour, de ce beau jour, de ce grand jour…

À tous, de tout coeur…

Catégories
Connaissance de soi

Méditer avec la Nouvelle Conscience

Méditer avec la Nouvelle Conscience est une chose très particulière qui étonne toujours et même émerveille les premières fois. Cette méditation est d’une simplicité remarquable, et c’est normal, car la Nouvelle Conscience est la simplicité même !

Voyons d’abord les différentes façons de méditer et leurs différents objectifs.

La base de la méditation est une observation des phénomènes intérieurs avec détachement pour trouver la Réalité de ce que nous sommes : la Conscience.

Les premiers pas bien connus, sont la concentration sur la respiration, la prise de conscience de l’état intérieur ( pensées, émotions, circulation d’énergie, sensation du corps…), l’observation des pensées, leurs rejets, la recherche du silence, la concentration sur un point choisi ou une image, la répétition de mantra etc… C’est en général, un effort continue de concentration pour sortir de soi, dans un vide infini, et trouver cet éveil tant chercher, le Soi ou le Vrai Moi. Tout cet apprentissage développe la force de concentration, la vision intérieure et notre conscience intérieure. Cela constitue une base indispensable. Cependant, elle semble sans fin et le résultat final est difficile à atteindre, et ne dépend pas que de nous ! On a souvent l’impression qu’il ne se passe rien ! Et c’est vrai ! On cherche le rien, le vide, donc, il n’y a rien ! Certes on peut avoir des expériences, très belles, on peut progresser, on peut même trouver cet Infini, mais cela est si rare parmi les méditants que beaucoup se découragent !

Le pas suivant ou la recherche suivante, parfois inclus déjà dans les premiers pas, est la montée dans les plans supérieurs de lumière et de conscience. Là, cela devient plus intéressant ! C’est lumière, lumière, lumière de plus en plus pure, belle, blanche, infini… C’est aussi connaissance.

L’objectif principal est donc une sortie de soi et de la vie, dans l’Infini, l’Absolu, l’Eternel, sans temps, l’Impersonnel. Si cela reste fondamental pour dépasser l’ego et trouver la Réalité, il n’en est pas moins une fuite de soi et de la création, s’il n’y a pas de retour en soi, et dans la vie de cette découverte. Le problème et la grande difficulté, est qu’en fait, on perd conscience dans cette Infini…

La méditation avec la Nouvelle Conscience est tout autre !

Rappelons que la Nouvelle Conscience est la Présence Divine qui vient en nous. C’est une descente de Conscience concrète, dense, puissante, lumineuse, d’une paix absolue, mais vivante si on peut dire !

Donc, nous ne partons pas dans l’infini en perdant conscience, c’est une imprégnation Divine dedans. Ces méditations sont donc très concrètes ! Il se passe quelque chose. C’est réellement intéressant voir passionnant. A chaque fois, surtout au début et pendant une longue période, c’est une découverte des différents aspects de cette descente de Conscience dense… Tous ceux qui ont fait ces méditations ont été étonnés du caractère concret et vivant de ces méditations.

Certes nous pouvons découvrir la méthode seul, soit par aspiration, soit avec le temps après une pratique assidue et longue des méditations classiques, qui sont de toute façon nécessaires et préparatoires, soit par une descente subite et inattendue de la Nouvelle Conscience, mais de nos jours il est possible de découvrir ou d’apprendre cette méthode de méditation avec quelqu’un qui en a l’expérience et l’habitude. C’est évidemment un raccourci, une sécurité, et d’une intensité de Présence supérieure au début.

Les principales caractéristiques de la méditation avec la Nouvelle Conscience ou dans la Nouvelle Conscience sont, une paix concrète, dense et non pas éthérée et vide, une lumière jaune dorée voir orange elle aussi dense, une puissance formidable et de plus en plus grande, une force concrète que l’on sent descendre en nous, une densité qui coule, chaude, un arrêt des pensées sans efforts, un malaxage du cerveau et des organes, un développement de conscience de plus en plus grand de ce qui Est à l’intérieur, sur tous ses plans, y compris cellulaire, dans le but de découvrir « le soleil dans l’obscurité », le soleil dans la matière, c’est à dire la Présence Divine, dans notre corps et beaucoup d’autres aspects… 

Au bout d’un temps assez long, la Présence Divine « d’en haut » rejoint celle « d’en bas »…

Cette imprégnation va travailler en nous, s’enfoncer et nous changer avec le temps. Elle descendra jusque dans nos cellules en changeant certains fonctionnements… C’est Elle qui fait la méditation ! Cependant, il nécessaire et même indispensable de la rendre vivante en restant actif, avec une joie de recevoir cette grâce.

 Car en fait, c’est vraiment une grâce que le Divin nous donne, celle de Sa Présence concrète et vivante pour rendre la Vie, Divine…

Catégories
Connaissance de soi

La connaissance de soi : à quoi ça sert !?

Connaître les différentes parties de notre être et connaître notre propre Réalité intérieure, c’est nous permettre de vivre dans un épanouissement grandissant et le partager avec notre entourage.

Cette connaissance se base sur la Conscience, notre Conscience. Car nous sommes avant tout une Conscience, lumineuse, qui sait, qui aime, qui rayonne la joie. Mais c’est aussi une Conscience qui sent, qui voit ce qu’il faut faire, l’action juste et qui connait le besoin de notre être entier. Elle exprime notre Vérité intérieure, tournée vers la Grande Vérité Universelle. C’est aussi notre pouvoir, notre force intérieure et en fait le seul outil véritable que nous avons…

Cette Conscience, notre vrai Moi, est la chose principale à connaître, car avec Elle, par Elle, tout peut changer, tout est possible. Elle est éternelle et intouchable par les événements extérieurs. C’est la Pureté de notre être, libre.

Mais pour s’identifier à Elle, pour la retrouver, la reconnaître, il nous faut du temps d’introspection, d’intériorisation. Et cependant, cette intériorisation peut  (et même est nécessaire) se faire dans la vie, dans l’action, dans les relations avec nos proches, notre travail, la nature…

En fait, elle va utiliser l’intuition et notre mental, par le biais des pensées, et des sensations. Et là, nous touchons, et allons découvrir la deuxième partie de notre être. L’être de surface, ou extérieur, notre ego, avec ses trois principaux plans : mental, vital ( émotionnel et énergétique ), physique ( le corps ). Cette connaissance que l’on pourrait dire secondaire, est pourtant fondamentale, car ce sont les outils de la Conscience, pour vivre sur Terre. Nous avons une responsabilité donc, de prendre soin de cette partie superficielle, de contact. Il est nécessaire de la connaître à fond, de la maîtriser puis de la laisser se transformer sous l’effet de la Conscience intérieure ou supérieure, au-dessus.

Cette transformation va consister, dans un premier temps, à purifier notre être extérieur, mais aussi intérieur. Car devant la Conscience, se trouve un être intérieur, qui cherche le contact avec la Conscience. Cette connexion est gênée par les traumatismes du passé. Plus nous allons avancer dans ce cheminement, plus un épanouissement aura lieu, car tout le négatif et la souffrance que nous avons subit pendant tant d’années, fera place à un état lumineux, joyeux, calme et bien d’autres états de plus en plus formidables que nous cherchons et rêvons depuis toujours.

Evidemment, la vie devient toute différente. Car si nous regardons un petit peu comment vivent les êtres humains d’une façon presque générale, par habitude et par une éducation très incomplète, niant cette connaissance de soi invisible par les appareils scientifiques, nous nous apercevons, que c’est une vie dans une ignorance immense, doutant de tout, ne sachant jamais vraiment ce qui est vrai ou faux, ce qui est bon ou mauvais, calculant tout, programmant tout, malgré le fait évident et répété que la Vie fait échouer la plupart des programmes par ses surprises. Cette petite vie humaine, car il est évident quand on vit en Conscience que cette façon de vivre est souffrance, doute, peur etc…, ne peut pas être le vrai avenir pour l’être humain. La future éducation sera basée sur la Conscience !

Notre société économique, morale, et juge de tout, veut nous faire croire que le mental et son intelligence, le raisonnement, les calculs sont la base de la vie. S’ils sont utiles pendant un certains temps, la Conscience, les surpasse largement. L’intelligence mentale est un sous produit de la Conscience. La Conscience est au-dessus et au-delà, et même plus profonde, plus large, plus lumineuse que le mental et les pensées, quelques soient notre niveau d’intelligence, même le plus haut, quelques soient notre niveau d’étude, bac + 4, 5, 6 ou plus, quelques soient notre casquette, notre rôle dans la société, notre fonction… Tout ça, c’est l’ego qui veut s’affirmer, exister pour lui.

Certes, c’est une nécessité dans notre développement, un palier, des étapes, mais ce n’est pas et ne peut pas être l’aboutissement d ‘une vie humaine personnelle ou collective. Nous voyons bien où cela mène le monde… On veut nous faire croire que l’économie, le pouvoir, la consommation, la science, les médias et les millions d’informations ( le plus souvent contradictoires ) sont les points de repères fondamentaux de la vie. 

Et pourtant, quand on se connaît suffisamment bien, notre vie retrouve sa liberté selon sa Vérité intérieure, et s’élargit. La connaissance de soi débouche sur la connaissance du monde, et de ce qui est invisible par les yeux et par les appareils scientifiques, avec une précision beaucoup plus grande et instantanée. Nous sentons, voyons, comprenons par les ressentis qui se sont développés au fil de la recherche. Nous savons alors s’il y a danger ou non d’aller à tel endroit, et même l’endroit précis du danger si nécessaire. Une confiance grandissante basée sur la Conscience apparaît alors. Le mental, les pensées, le raisonnement sont utilisés pour clarifier, pour poser des points de repères. Il est l’élément second ( que l’on peut dépasser totalement dans la Nouvelle Conscience, mais après bien des paliers…). Là, où la science ne sait pas, ou plus, notre Conscience sait ! Quelle liberté alors ! Quel bonheur aussi ! Quelle vie nouvelle cela nous procure. Et il n’y a pas de limite à ce développement, car c’est l’Infini qui nous touche, et le monde est Infini…

Alors, on commence vraiment à aimer, aimer l’amour, l’amour de tout, sans conditions, sans raisons…

Catégories
Connaissance de soi

La Nouvelle Conscience et les principales réalisations spirituelles

Quelle place à cette Nouvelle Conscience par rapport aux autres grandes réalisations spirituelles ?

En fait, cela revient à se poser la question : que cherchons nous ? Ou dit autrement, quelle est notre aspiration, notre rêve le plus beau, le plus profond ?

La recherche du Nirvana, cet éveil tant souhaité par tous ceux qui cherche une libération, est une sortie de soi et de la vie pour atteindre l’Absolu vide, pure lumière et impersonnel. Il n’y a plus personne, plus rien ! Certes, c’est la fin des souffrances et de tous les problèmes, mais c’est la fin de la vie sur Terre. C’est comme une fuite de la Création, de cette Réalité physique. Si tout le monde y arrive un jour : plus d’humain sur la Terre ! Elle, elle sera libre, c’est vraie, ne souffrira plus de nous ! Mais est-ce vraiment le but de la Création universelle !?

Un monde physique crée par erreur par la Conscience Suprême, qui sait tout, qui peut tout, qui est tout Amour et joie, est-ce vraiment possible ?

Comment nous, pourrions-nous nous évader d’une erreur colossale en étant plus capable que la Force Créatrice !?

Il y a quelque chose qui cloche !

Forcément, la solution « finale » est ailleurs. Il a fallu la venue sur Terre du Divin incarné en Sri Aurobindo et de la Mère Divine pour que l’on est un vrai éclaircissement et une autre possibilité. Eux sont allés au delà du Nirvana, réunissant, accomplissant, toutes les voies spirituelles et leurs réalisations et sur tous les plans de conscience possible, au delà de l’Impersonnel et du Personnel.

Ils sont venus pour changer la Vie et les lois de la Matière, pour nous donner un vrai espoir, une vraie solution, vivante, sur Terre. En montant plus haut que jamais personne ne l’avait fait en restant conscient, Ils ont jailli dans un état de la Conscience Suprême, qu’Ils ont pu ramener en Eux, et sur Terre dans la vie et les corps.

C’est ce qu’Ils ont appelé la Conscience Supramentale ou Conscience de Vérité. Le Divin, concret, physique si l’on peut dire, avec son Pouvoir Absolu, son Amour Infini… Quelque chose ou un état merveilleux à vivre.

Sri Aurobindo est venu dire que la Création n’était pas une erreur ! Mais qu’elle contenait en elle, la Présence Divine, la Mère Divine, et que par son évolution ( c’est évident à voir ! il y a une évolution !) elle retrouverait le Divin « d’en haut », sur Terre, dans la vie, dans la matière pour créer un monde Divin, physique.  Plus besoin de s’évader ! Ou alors, on s’évade seulement dans « la Présence Divine » en nous, autour, en tout, le haut descendant en nous, le bas montant faire la jonction… C’est ce que Satprem a vécu et décrit dans ses carnets, notamment celui de 1982 – 1983.

Et ça change tout, tout, tout ! La conscience de Vérité oeuvre en nous, sur Terre, en tous, pour changer le monde. Dans notre cheminement avec Elle, en Elle, Elle nous fera parcourir et découvrir les grandes réalisations spirituelles classiques et millénaires, mais non comme une issue finale, mais comme un palier nécessaire. Ainsi, l’Eveil, arrivera sans le chercher, sans l’attendre, mais nous nous n’y attarderons pas, nous saurons que ce n’est pas l’aboutissement. La Conscience Cosmique, Universelle, nous sera dévoilée, car indispensable à notre évolution. La Présence de l’âme dans notre coeur profond, se manifestera aussi, avec toute sa beauté, son amour pour le Divin, sa recherche de Vérité, et d’une vie éternelle. Ce dévoilement de l’âme, est l’une des clés les plus importantes de ce cheminement, car c’est elle qui va s’incarner dans le nouvel être…

Nous connaîtrons aussi l’Impersonnel, l’Infini car indispensable pour dépasser notre ego, mais le Divin Personnel viendra aussi à nous, car la Conscience Supramentale amène cela…

La Mère Divine, Elle même, prendra possession de notre être pour le refaçonner à son image… Notre relation avec Elle, est la deuxième clé ( ou la première en fait !) pour ce cheminement.

Et d’autres réalisations encore, en cours de route, d’autres découvertes, en fait la découverte de tous les plans de conscience sera possible avec le temps et la progression.

Mais pourtant, la Clé véritable, est la descente en nous, le contact conscient avec la Conscience Supramentale, qui vient d’Elle et Lui…

Seule cette Conscience, peut tout changer, et c’est une de ses fonctions.  C’est une conscience vivante. Alors on comprend que les premiers hommes qui l’ont touché ou ont été touché, qui ont commencé à la vivre, sont des amoureux de la Vie, et du Divin. Oui, c’est par l’amour de la vie et notre aspiration à une vie Vraie, pure, éternelle que le contact vient le plus facilement.

Le nom de Satprem, signifie : « celui qui aime vraiment » ! Et qui aime quoi ? La Vie, le Divin, dans son essence ! La vie simple, libre, lumineuse, heureuse pour toujours, sans ombres, sans problèmes ! La Vibration de la Vie… En fait, la Vie est une onde vibratoire que la Nouvelle Conscience nous fait découvrir en cours de cheminement. On la sent , on la voit, en nous et au dehors… Une Merveille…

C’est une histoire d’amour entre Elle – Lui et nous. Une histoire poignante, intense. On l’appelle, Il nous appelle ! On fait la jonction, puis ça se voile, puis ça revient…

On cherche la Vérité à vivre, à être, à aimer, car la Vérité, c’est Lui-Elle, et c’est la spontanéité de l’âme.

Et notre vie, notre vital, lui aussi participe, se transforme, devient divinisé, sublimé dans un bonheur inconcevable.

Enfin, notre corps devient le réceptacle « final » de cet Amour Divin et de Son Pouvoir qui fait l’évolution et la transformation. Il devient libre de notre petit ego et des mémoires du passé, mais aussi de l’hypnose collective. Certes pas très rapidement, ni très facilement, mais l’évolution nous aide…

Elle est en train de construire un corps sans mort, sans maladies, sans souffrances, sans douleurs, sans accidents, sans impossibilités, sans noirceur…

« L’homme n’est pas le sommet de l’évolution » a dit Sri Aurobindo. En nous se construit un nouvel être, Divin, et nous allons le vivre…

Et pour l’instant, c’est dans notre quotidien, nos relations, dans la connaissance de soi, dans notre petite vie que cela se construit…

Prochainement, nous parlerons de cet être et de cette vie nouvelle…